Enfants assistés

Enfants assistés

Rechercher un enfant assisté

Le décret du 5 décembre 1961 relatif à l’organisation des services de l’enfance dans le département de la Seine décharge l’Assistance publique du service des Enfants assistés au profit du département de Paris. Les dossiers individuels afférents sont transférés au département de Paris.

De ce fait, le service des Archives de l’AP-HP ne conserve que les archives liées à l’activité de l’administration du service des Enfants assistés, de la Direction des nourrices et des écoles professionnelles :

Les sources sur les Enfants assistés

Les dossiers individuels des enfants assistés, trouvés, abandonnés ou orphelins sont conservés :

Enfants nés avant 1925 aux Archives de Paris
18, boulevard Sérurier 75 019 Paris
⇒ Contacter les archives départementales du lieu de naissance de l’enfant pour les autres départements.
Enfants nés après 1925 à la DASES (Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé)
DASES – Bureau des droits de l’enfant et de l’adoption
54, avenue Philippe-Auguste
75 011 Paris
Enfants nés après 1966 dans les actuels départements dits de la « Petite Couronne » – Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94)
⇒ Contacter directement les services d’Aide sociale à l’enfance (ASE) de ces collectivités territoriales.

Découvrez les archives relatives au service des Enfants assistés : écrits administratifs, comptes moraux, mais également archives concernant l’organisation et le fonctionnement des agences qui suivent les enfants placés dans les familles d’accueil à la campagne et dans les colonies agricoles.

La Direction des nourrices a pour principale mission de procurer aux parisiens des nourrices de confiance.

L’Assistance publique a pour mission d’élever, d’éduquer et de soigner les pupilles du département de la Seine afin de leur offrir, une fois adultes, une situation personnelle et professionnelle leur permettant de subvenir à leur existence et de trouver une place dans la société. Dans cet objectif, plusieurs établissements de formation professionnelle ouvrent à la fin du XIXe siècle :